1.       DANS LE CADRE DU PROJET DE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES POUR LA CROISSANCE (PRODEC)

Grâce aux résultats satisfaisants enregistrés dans la mise en œuvre du PRODEC, le FAFPA a bénéficié d’un fonds additionnel pour la mise en œuvre des formations au profit de six mille (6000 jeunes/bénéficiaires) dont trois mille (3000) en apprentissage dual et trois mille (3000) autres en apprentissage agricole sur la période de 2019 à 2022 pour un coût global de dix millions (10 000 000 ) de dollar US, soit plus de cinq milliards (5 000 000 000) de Francs CFA. Dans ce lot, il est à est à prendre en compte un reliquat de 820 jeunes à former en formation à la demande.

2.     DANS LE CADRE DU PJIP (..)

Dans le cadre du programme « Accroitre les activités génératrices de revenus des jeunes dans une sélection des zones pauvres du Niger » (PJIP), financé par la Banque Mondiale pour la période allant de 2019 à 2024, le FAFPA mettra en œuvre la composante « Insertion des jeunes dans les activités en milieu semi urbain ». Il est prévu la formation de huit mille (8.000) bénéficiaires sur toute la durée du projet. Le coût global pour la mise en œuvre des activités s’élève à plus de sept millions (7 000 000) de dollar US, soit plus de quatre milliards cent quarante six millions (4.146.000.000) Francs CFA.

3.     DANS LE CADRE DE LA PROGRAMME D’APPUI A LA FORMATION              

PROFESSIONNELLE RURALE (FOPROR III)

Ce programme intitulé : « programme d’appui à la formation professionnelle rurale » (FOPROR 3) est financé par la Coopération Suisse pour unepériode de cinq (5) ans (15 février 2017 – 31 décembre 2021) concerne les régions de Dosso et de Maradi. Il est prévu durant ce programme la formation dequarante trois mille (43 000) Jeunes (filles et garçons) non-scolarisés et déscolarisés. L’objectif du projet est la mise en œuvre d’une formation professionnelle de qualité et adaptée à la réalité socio-économique du pays. Il vise à doter ces jeunes filles et garçons âgés de quatorze (14) à trente cinq (35) ans des compétences de base dans la filière de formation afin de les rendre plus compétitifs sur le marché de travail au niveau national et sous régional et leur faciliter l’insertion socio-économique.

Le coût global pour la mise en œuvre des activités de ce programme s’élève à plus de quatorze millions (14.000.000) de F CFA.

4.     SUR FONDS PROPRES FAFPA

Dans le cadre des préparatifs de la conférence de l’Union Africaine (U.A) qui se tiendra à Niamey en 2019, le FAFPA envisage de financer sur fonds propres toute une série de formations au profit des spécialistes appelés à gérer cet événement dans divers domaines notamment :

 -       La Santé (formation de 150 agents) ;

-       Le Journalisme (formation de 102 agents) ;

-       La restauration, l’hébergement et l’accueil (formation de 1668 agents) ;

-       L’Hygiène et l’Assainissement (formation de 100 agents);

-       L’automobile (formation de 170 agents en conduite et en mécanique) ;

-       Le Protocole et l’Escorte des délégations (formation de 325 agents) ;

-       Le Guide (formation de 35 agents) ;

-       L’animation (formation de 15 animateurs) ;

-       La gestion de grandsévénements (formation de 10 agents) ; et

-       La Gestion Axée sur les Résultats (GAR) (formation de 10 agents).